vendredi 12 février 2016

Ces choses la ...



Il y a des choses qu'on veut très fort et auxquelles on croit à moitié ...






Les voyages sont quelque chose de très importants pour moi, déjà parce que j'en fais depuis toute petite, mes parents étaient des grands voyageurs, mais aussi parce que ça me permet de m'évader et de voir autre chose.


Mes parents sont partis faire le tour du monde avant leur mariage, et avaient tous deux la bougeotte. Résultat : à peine un an après ma naissance j'étais déjà partie dans un nouveau coin du globe. Forcément ils ne se sont pas arrêtés et ils nous ont transmis l'idée que le voyage était quelque chose d'important. Au delà du fait que ce soit génétique, au bout d'un certain nombre de voyages on se rend bien compte que cela change notre perception du monde.  Et je crois c'est ce qui me pousse moi, aujourd'hui à vouloir continuer.


Je côtoie beaucoup de gens qui ne cherchent pas à aller voir ailleurs. Sans parler de voyage à l'autre bout du monde, certaines personnes ne cherchent même pas à aller voir ce qui se passe dans la ville d'à coté (bon j'exagère mais à peine). Je pense que les opportunités ne sont en fin de compte que des prétextes pour voyager, quelqu'un qui en a vraiment envie aura toujours des opportunités ou se débrouillera pour en trouver ... 

Quoi qu'il en soit, j'ai toujours dit que je partirai voyager et maintenant que je suis étudiante, c'est vraiment le moment parfait. Seulement voila, l'opportunité s'est présentée et j'avoue que je n'étais plus si déterminée que ça au moment de prendre les billets... Ce n'est pas le voyage à l'autre bout du monde qui se prépare bien en avance non, ce sont des billets aller/retour pour Londres, juste de l'autre coté de la mer. Pourtant il m'a fallu presque une semaine pour les prendre : une association de petites peurs sans doute. Mais surtout cette question : vais-je moi toute seule (avec mon anglais très approximatif) y arriver ? Mais comment vais-je faire ?!!


Je n'ai pas encore trouvé les réponses mais j'ai quand même pris les billets, parce que si je ne saisis pas les opportunités qui me plaisent, je ne saisirai jamais rien, et à ce moment là, je finirai comme tous ces gens qui parlent de faire plein de choses et qui ne font rien. Ça, cette année, ce n'est pas moi (et je l'espère jamais ne le sera). Et puis au pire "I will survive" ! 





Je porte un sweet qui vient de chez Undiz, un jean de chez Mango et des chaussures de chez André 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire