La perfection comme but

Je crois qu'être parfait c'est ennuyant dans les deux sens du terme. 






D'une part, parce que lorsqu'on cherche à faire quelque chose de parfait,  ça n'a pas tellement de sens, nous sommes des êtres perfectibles, pas parfaits. Alors exiger la perfection d'un humain est une utopie pas un but en soi. L'utopie de la perfection est bonne, elle permet de nous tirer vers le haut, elle donne un but mais c'est seulement ça : une étoile qui brille et un jour peut-être avec une fusée suffisamment perfectionnée, on la verra de plus près. Seulement de plus près. Et l'ennuie arrive après, parce que quand bien même la perfection serait possible, qu'arriverait-il après l'avoir atteinte ? l'ennui ... ou l'envie de recommencer mais dans ce cas là, c'est l'envie de recommencer qui prendrait le dessus sur la perfection. Autre débat.


Mais c'est aussi ennuyant parce que le monde ne l'est pas, les autres ne le sont pas, la vie ne l'est pas au premier plan : elle-même est belle avec ses imperfections. Alors quelle horreur d'être parfait et d'être grisé par le monde. Parce qu'au final à quoi ça sert d'être parfait dans un monde imparfait ? A être le meilleur ? 
Mais être le meilleur c'est aussi savoir être excellent avec ses faiblesse, ses failles et ses défauts.  A coté de ça, la perfection ne sert plus à grand chose.





"Ne craignez pas d'atteindre la perfection, vous n'y arriverez jamais." Salvador Dali

Commentaires

Un jolie message !

Nom

E-mail *

Message *

Articles les plus consultés