100 ans pour Vogue, ça se fête non ?

En cette année 2016, le magazine de mode Vogue fête ses 100 ans, et ça, ça n'arrive pas tous les jours !


Affiche de l'exposition sur Vogue au National Gallerie Portrait
Affiche de l'exposition sur Vogue au National Gallerie Portrait

mur fait avec les cartes postales de l'exposition Vogue
mur fait avec les cartes postales de l'exposition Vogue



Pendant mon séjour à Londres en me baladant près de Time Square, je suis passée devant la "National Portrait Gallery" et son grand panneau "Vogue 100" : aucune idée de ce que ça pouvait signifier, et encore plus, aucune idée de ce qu'était ce musée. Mais Vogue, ça oui ! je connais et ça m'intéresse bien (pour ne pas dire ça me fait rêver). Après quelques recherches, c'était tout décidé, le lendemain je partais en direction de l'expo, mon café à la main ! (So London of course !)


Zoom du mur sur L'exposition Vogue
Zoom du mur sur L'exposition Vogue
Je vous ai parlé de mes voyages dans d'autres mondes comme celui de première vision, je vais vous raconter mon voyage dans le monde, que dis-je dans l'univers de Vogue !

Des « Vogue » je dois en avoir un chez moi que j'ai du mal à découper tellement il ressemble plus à un livre qu'à un magazine. Vogue, même si je n'en ai jamais lu en entier, est quand même un mot qui raisonne comme le ferai Chanel, Dior ou Gucci alors forcement, ça donne envie.
En arrivant, avant de pouvoir visiter l'exposition, j'ai attendu en faisant le tour du musée qui est magnifique (bon, ce ne sont pas les photos de vogue je l'avoue, j'étais juste impatiente). Seul détail à quand même faire remarquer, je ne me perds pas souvent dans les musées et je trouve très important de voir les tableaux dans le bon ordre mais j'ai quand même eu beaucoup de mal, dans ce musée, à trouver le sens de la visite (peut-être leur façon de tout faire à l'envers). Bref je suis redescendue pour faire l'exposition à l'heure voulue.

Une des 40 cartes du coffret
Une des 40 cartes du coffret  

Et en y arrivant, j'ai été hypnotisée par la vidéo ; je l'ai regardée deux fois sans pouvoir bouger. Une succession de petits clips sur des mannequins, des gestes, des mouvements, des sourires, quelques secondes à peine à chaque fois, mais toujours de façon à en saisir l'importance. Je serais bien incapable de vous dire ce que cette chose importante est, ma passion ? De la sensualité ? La féminité à l'état pur ? Aucune idée, mais ça a été ça toute l'exposition durant. Et en suivant l'évolution de Vogue au travers de ces 100 ans de publication, on se rend compte qu'il y a des génies partout, mais que, quand on est sensible à la photographie, les photographes exceptionnels sont saisissants.

Une des 40 cartes du coffret
Zoom sur le mur de l'exposition Vogue








Que dire de plus ? Je pense qu'il faut le voir, qu'il faut y être pour tout saisir. Et pour ma part c'est peut-être l'une des plus belles choses qui me soit arrivée à Londres pour ne pas dire la meilleure. Parce que Vogue c'est aussi ça, avoir le souffle coupé face à une image. Alors même si je n'ai pas saisie toutes les explications, même si mon appareil photo à la main je n'ai (naturellement) pas eu le droit aux photos, je me suis octroyée mon cadeau londonien, les cartes postales de l'exposition.

Commentaires

Un jolie message !

Nom

E-mail *

Message *

Articles les plus consultés