Garance Doré : Leçon 11

         11 - " Certaine leçons ne peuvent pas être enseignées. Elles doivent être vécus."

Dublin (Irlande)

 Oui mais certaines, comme d'habitude mon avis n'est pas tranché. Mais cet article risque d'être très personnel.

Je vais commencer par le oui, bien sure.
Je n'ai pas écrie sur ce blog pendant presque six mois et je ne pense pas que c'était par défaut d'envie. Je n'ai pas arrêté d'écrire totalement, je tiens un (énorme) journal depuis plus de deux ans où j'écris tous les jours (plus ou moins). Je n'ai finalement pas eu de panne d'inspiration, d'accident, de manque de temps infernale (quoi que certaines semaines un peu). Je me suis simplement oubliée.

Quel est le lien avec ces leçons qui ne peuvent pas être enseignées ? J'ai fais une erreur et j'ai retenue la leçon, et même si dit comme ça, ça ne justifie pas tant de remue ménage, dans la réalité si.

Trinity College, Dublin (Irlande)
Quand j'écris sur ce blog je m'inspire de ce que je vois, de ce que je vie et je traduis tout ça avec ce que je pense et ce que je ressens. Or après Londres j'ai voulue tout clarifier, tout mettre à plat  et donc tout écrire seulement tout m'a éclaté à la figure. Comme quand on court : on court, on court, on court, on tient jusqu'au bout et d'un coup nos jambes se coupent et on lâchent. Le corps lâche. Le miens ne pas pas lâché à proprement parler, seulement il a déraillé complètement, il c'est déréglé, j'ai maigri, je me suis épuisée. Je reconnaissait avoir fait une erreur et avoir à apprendre de mes erreurs, mais je ne voulais pas reconnaître l'impact du traumatisme. Et tout a lâché, j'ai tout lâché. 

J'ai arrêté le blog, la photo, puis peu de temps après même mon fameux journal, dans la foulé je ne voulais plus n'ont plus manger, sortir quelque part je ne voulais que attendre. Attendre d'accepter cette leçon et de passer à autre chose. Heureusement il y a eu les vacances d'été et bien sure peu-à-peu la vie a repris son cours.  

Je ne pense pas que je me serai rendue compte de l'ampleur de ce que j'ai vécu et des leçons à en tirer si je ne l'avais pas vécu. (Je pense d'ailleurs faire un nouvel article dessus avec plus de recule pour parler de toutes les répercutions de savoir dire non.) Donc oui, certaines leçons ne peuvent être enseignées. 

Vue d'une église dans Dublin
Mais malgré tout ce que j'ai vécu, je persiste à croire que les hommes ne sont pas fondamentalement idiots. Je pense qu'il y a une raison pour laquelle on nous enseigne l'histoire et pour laquelle il est important de discuter et d'écouter des personnes qui ont plus d'expériences (attention je ne dis pas que toutes personnes qui a vécu a raison !).
Je pense que en effet certaines leçons doivent être vécues pour être bien comprises mais je pense que d'autres peuvent simplement être comprises avec une bonne explication. Je trouve qu'il est trop facile de dire "tu ne l'a pas vécu :  tu ne sais pas" ! On a pas nécessairement besoin de souffrir pour comprendre les choses, on peut-être intelligent et comprendre le fonctionnement de quelque chose en écoutant et discutant avec quelqu'un qui lui l'a vécu. Chaque mathématiciens ne repars pas du tout début des mathématiques et ne redémontre pas tout, pour ensuite développer sa propre théorie. Certes il remet certaines choses en question, et construit une théorie la dessus, mais on ne lui demande pas de redémontrer que 1+1=2 s'il travaille sur quelque chose qui a été découvert des siècles plus tard ! 

Toutes les leçons ne peuvent pas être expliquées et comprises sans faire d'erreurs pour en tirer un enseignement : j'en suis la preuve vivante. Seulement l'homme a quand même la capacité d'apprendre de ces ancêtres pour être meilleur ! 

Love,
Jone ! 




EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Commentaires

Un jolie message !

Nom

E-mail *

Message *

Articles les plus consultés